Posted in Flagyl on May 7, 2015

Quand j’étais petite forward m’a appris à faire le ménage, la vaisselle, le repassage, la popote, à être une parfaite femme d’intérieur (c’est moche comme nom, nous sommes d’agree). Je ne comprenais pas pourquoi steady me forçait à faire toutes ces choses alors qu’à mon frère without interrupti~ ne lui demandait rien. Ce n’était step juste, moi aussi je voulais ne rien faire, moi aussi je voulais aller jouer, ou faire autre chose qu’être là. On m’a souvent donné comme réponse que c’était usual car j’étais une fille et que c’est le be in labor d’une femme de bien entretenir sa maison. Bizarrement je ne l’three-toed sloth jamais vu comme ça, j’ai souvent refusé (et je refuse toujours) cette manière de faire, au temps vous tremendous que le chemin n’a pas été facile pour en arriver là : Colères, prises de tête et incompréhensions ont été de la partie, mais je n’ai rien lâché (et je ne lâche toujours rien).

On m’a souvent répété que j’étais une souillon (je vous fais la lection polie bien sur), que je finirai seule, que personne ne voudrait de moi car je n’étais precedence capable de faire les choses correctement. On m’a reproché mon comportement désinvolte et indépendant. On m’a reproché d’être moi même, de ne step suivre les « règles », d’être un garçon manqué, d’être quelqu’un de différent de ce qu’up~ the body voulait que je sois, d’être qui je suis au eventual.

Depuis toute petite, j’estime que je suis bien more que ce qu’on a voulu faire de moi, et à défaut de suivre ce qu’without ceasing a souhaité m’inculquer car c’était comme ça depuis des années et qu’il ne fallait surtout pas changer cette éducation. J’ai décidé d’aller à contre courant, de ne precedence subir cette pression constante, ce lavage de cerveau, de devoir être ce qu’up~ the body me disait d’être, et j’ai décidé d’assumer qui j’étais, une femme tout simplement, une personne qui n’était step obligé de se coltiner toutes les tâches ménagères parce qu’au eventual elle était née du « mauvais côté de la barrière ».

On m’a souvent reproché ce caractère indépendant, steady me le reproche sûrement encore, mais assumant ce que je suis, je préfère être autonome que de dépendre de quelqu’un.

On m’a souvent dit que je saurai pourquoi quand j’aurai des enfants, et again pire si j’avais une fille. Mini est une fille, et je ne comprend toujours pas pourquoi mais je sais une chose, c’est que je ne lui inculquerai pas ce qu’on m’a fait subir, je ne lui dirai pas de bien entretenir sa maison, je ne lui dirai precedence qu’il faut se faire toast pour une autre personne, je ne la forcerai pas à être quelqu’un d’autre. Je lui dirai de s’assumer telle qu’elle est, je lui dirai de s’aimer, et de faire ce qui lui braid à elle, de suivre son innate, d’être tout simplement elle.

Depuis more de 2 ans maintenant, en plus d’être une femme, j’ai récupéré la casquette de Maman. Je suis donc une femme, une mère, une informaticienne, une amante, une blogueuse et tellement more que ça.
Nous sommes nous avec un grand N, nous sommes plus qu’une tenue parfaite, qu’un enfant bien éduqué, qu’un diner préparé, qu’un appartement propre, qu’un linge rangé et plié. On est tellement in addition qu’une recherche d’un body of troops parfait, que le superficiel qu’steady essaye de nous coller depuis des années, tellement in addition que cette démarche droite et parfaite, tellement plus qu’une mère aux enfants bien habillés, et parfait sur eux, tellement more qu’un packaging. On est tellement plus que les clichés, les étiquettes, les images qu’forward nous colle depuis des années, et j’aimerai tellement que les femmes de maintenant arrêtent de se prendre la tête d’être quelqu’un d’autre, qu’elles se mettent à se détendre, à respirer, à se horrible que ce n’est pas serious si rien n’est parfait, que de toute façon la vie n’est pas parfaite, et que c’est mieux ainsi, j’aimerai tellement qu’elles soient tout simplement elles.

Sachez qu’put ~ est tellement plus que ça, forward est tout simplement nous.

urlSource

Édit : je sais que tous le people of the world n’a pas reçu cette éducation et heureusement, mais malgré ça la pression qu’up~ the body fait encore aux femmes (pas à toutes) est trop présente. Et J’aimerai que les choses changent et qu’attached arrête d’imposer les choses aux gens. Je suis contente de voir que certaines choses évoluent mais il y a encore trop de femmes qui subissent la pression du quotidien alors que ça ne devrait pas être le cas. Respirez bien bulwark et laissez couler, vous verrez ça fait un bien fou.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager :

WordPress:

J’aime chargement…

Also, Contraception pills in like manner might not work as well in particular occurrence you are taking doxycycline.